INTRODUCTION

L’arrivée de la bouteille en verre allait considérablement modifier la culture du vin, cet objet si banal aujourd’hui, présente de nombreux avantages, la bouteille est malléable, ce qui facilite sa manipulation à grande échelle, le verre est inerte et n’affecte pas son contenu, un verre légèrement teinté est un bon protecteur du vin contre la lumière. C’est par tous ces facteurs que la pratique du vieillissement du vin est née.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/amphore.jpg
http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/premieres-bouteilles.jpg

A L’ORIGINE

Avant l’invention de la bouteille de verre, on conservait le vin dans des amphores (1) pour de courtes périodes, six ou huit mois tout au plus. Après cela, le vin tournait très vite au vinaigre. C’est ainsi qu’on lui ajoutait des épices ou encore de l’eau de mer pour mieux le conserver. 

Le verre en lui-même est constitué depuis toujours de sable, de carbonate de soude et de chaux. 

La première utilisation des bouteilles de verre était destinée à contenir principalement des parfums. Ce n’est qu’à la fin du Moyen Âge qu’elle contiendra du vin avant de généraliser son utilisation à partir du XVIIIe siècle. À cette époque, apparaissent les premières bouteilles (2) bouchées et scellées. Elles se substituent à la barrique de chênes qui n’était pas toujours parfaitement hermétique, favorisant à terme les échanges commerciaux vers l’étranger. 

Tout naturellement la bouteille de verre eu une importance capitale dans le développement du vin de Champagne dans lequel elle joue un rôle prépondérant durant l’élaboration. Notamment pendant la prise de mousse qui ne peut s’effectuer que dans des bouteilles de verre, résistantes aux pressions générées lors de l’opération.

NAISSANCE

Aussi on s’intéressera à une méthode de bouchage efficace. Les premier bouchons étaient introduits manuellement à l’aide d’un maillet appelé « batte » jusqu’à l’arrivée des premières machines à boucher et ce à partir de 1840. Le ficelage (1) est effectué afin de prévenir toute sortie intempestive du bouchon, à l’époque on utilisait encore des ficelles. En 1844 Adolphe Jacquesson déposa le brevet de la capsule métallique et du muselet, on voit apparaître les premiers fils de fer appelés agrafe de tirage, posé à l’aide de machines, c’est l’origine du muselet (2).

À la maîtrise des techniques de fabrication de plus en plus aboutit, s’est ajouté la création d’un système métrique permettant de fixer de façon officielle la contenance des bouteilles. Sur l’influence du marché impérial britannique, la valeur de 75 cl a été défini en 1866, sur 75 cl à valeur de repères lorsque l’on connaît la concordance avec un galon.

À  savoir, il faut 6 bouteilles de 75 cl soit 4,5 litres pour faire un gallon. Il est également une raison historique pour expliquer la valeur de 75 cl, à l’époque de l’avènement des bouteilles de verre la consommation moyenne d’un homme européen était de 750 ml par jour.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/bouchon.jpg
http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/muselet.jpg
http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/drappier-champagne.jpg

TOUJOURS PLUS GRAND

Aujourd’hui, la taille des plus grands flacons ne permet pas toujours d’effectuer certaines étapes « classiques » de la vinification des Champagnes comme la prise de mousse ou encore le remuage. La réglementation impose que la prise de mousse soit réalisée dans les bouteilles, de la demi-bouteille au jéroboam, la plus part du temps, les plus grands flacons seront alors remplis manuellement par transvasage avec le vin des magnums dans la plupart des cas. Seule La Maison  Drappier pratique la prise de mousse, le remuage et le dégorgement individuel de chaque flacon de la demi-bouteille au Melchisédech. Cette technique traditionnelle assure au vin une fraîcheur et une finesse d’effervescence exceptionnelle.

TEINTE ET NUANCE

Le vin est sensible à la lumière, celle-ci peut altérer le goût du vin de façon importante, on parle du «  goût de lumière » et c’est particulièrement vrai pour les champagnes, c’est pourquoi la plupart des vins de Champagne ont une bouteille de couleur verte qui garantit un rempart efficace contre la lumière. Cependant quelques exceptions notables existent, notamment : la Cuvée Cristal de la Maison Louis Roederer, sa bouteille est transparente mais un film orangé est apposé sur les bouteilles, ce film réserve le vin de la lumière, et au-delà du fait qu’il soit caractéristique de cette cuvée il est important de conserver cet emballage jusqu’à l’ouverture du flacon. D’une maison de champagne à une autre, nombreuses sont les différentes formes de bouteilles. On trouve sur le marché des bouteilles transparentes d’autres vertes ou même bleues, certaines s’habillent même de feuilles d’or. Mais ce premier aspect est purement commercial et n’a d’impact que sur le sentiment des consommateurs. Du fait, on ne peut nier qu’un flacon sortant de l’ordinaire risque très probablement d’être dégusté avec un a priori déjà très positif. Or, le même vin dégusté dans une bouteille plus classique ne partira pas avec cet avantage, même si le vin est identique.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/nouvelles-bouteilles-maison-bollinger.jpg
http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/bouteille.jpg

PETIT RAPPEL

Techniquement la réalisation d’un flacon répond à des impératifs de résistance à la pression (7bars) ou plutôt, 7 « atmosphère » et à de nombreuses manipulations. 

Le nom des flacons trouve souvent leurs origines au travers de personnage biblique. 

Un flacon de même contenance a quelques fois un nom différent d’une région à l’autre. 

Cela reste dans la région champenoise que la diversité des volumes est la plus importante et surtout la plus développée. 

La contenance des flacons décrit par la suite, désignera toujours la valeur nominale des bouteilles et non la capacité utile à ras-bord. 

En France et dans l’union européenne, la contenance des bouteilles de vin est réglementée.

DÉCLINAISONS

Un Huitième contient 9,4 cl (très rare, elle est introuvable dans le commerce et s’échange le plus souvent entre collectionneurs.) 

Le Quart contient 18,75 ou 20 cl (que l’on trouve généralement à bord des avions) 

La Demie contient 37,5 cl. Elle est pratique pour un apéritif à deux. 

Le Medium contient 60 cl (Quasiment disparue) 

La Bouteille Champenoise contient 75 cl (c’est la taille de référence et sa forme n’a pas changé depuis les premières bouteilles « modernes» réalisées) 

Le Magnum contient 150 cl soit 2 bouteilles (il tire son nom de l’adjectif latin grand) C’est en Angleterre que l’utilisation du mot apparaît en 1788. Un Magnum mesure 37 cm de hauteur et a un diamètre de 11,4 cm. 

Le Jéroboam contient 300 cl, soit 4 bouteilles. Il est aussi appelé double magnum dans le Bordelais. Le flacon doit son nom à deux rois d’Israël dont le premier est considéré comme le fondateur du royaume. 

Le Réhoboam contient 450 cl, soit 6 bouteilles. Le Réhoboam est la première taille de bouteille à porter un nom biblique pour désigner une bouteille de champagne. Il doit donc son nom à Réhoboam, fils de Salomon qui fut roi de Juda de -930 à -915. Il fut en conflit avec les tribus du nord en raison de son gouvernement tyrannique. Un Réhoboam mesure 56 cm de hauteur et a un diamètre 15 cm. 

Le Mathusalem contient 600 cl, soit 8 bouteilles. Mathusalem est synonyme de longévité. D’après la Genèse, il aurait vécu 969 ans et aurait péri dans le Déluge. Ceci fait de lui la personne la plus âgée mentionnée dans l’Ancien Testament. Un Mathusalem mesure 57,8 cm de hauteur et a un diamètre de 17,4 cm. 

Le Salmanazar contient 9 litres, soit 12 bouteilles. Il doit son nom aux Cinq rois assyriens qui ont portés ce nom avant notre ère. Le dernier, Salmanazar V, régna de 727 à 722 av. J.-C. et fut roi de la Palestine et rattacha rapidement l’Israël à son empire. Une bouteille de Salmanazar mesure 64,5 cm de hauteur et a un diamètre 19,3 cm. On peut en tirer 72 flûtes de 12,5 cl ! 

Le Balthazar contient 12 litres, soit 16 bouteilles ou même 96 flûtes ! Plusieurs origines pour ce nom se discutent : La première, Balthazar est le nom traditionnel d'un des rois mages, qui après avoir appris la naissance de Jésus, vint lui rendre hommage. Il représente l'Afrique. La deuxième, Il est représenté sur une peinture célèbre de Rembrandt, Le festin de Balthazar. Il fut assassiné lors de la prise de Babylone par Cyrus en 539 avant J.C. Et enfin, Balthazar fut prince de Babylone. La bouteille de Balthazar mesure 69,8 cm de hauteur et a un diamètre de 21,5 cm. 

Le Nabuchodonosor contient 15 litres, soit 15 bouteilles ou même 120 flûtes de 12,50 cl. Le Nabuchodonosor a pour origine le célèbre roi de Babylone, en Mésopotamie, Il battit de nombreux monuments qui ont enrichis l’architecture babylonienne. On pense aux jardins suspendus, une des sept merveilles du monde. Il permit aux juifs de Jérusalem de se réfugier à Babylone à la suite de la ville sainte. 

Le Salomon contient 18 litres, soit 24 bouteilles ou 144 flûtes. Salomon, fils et successeur de David, fut roi d’Israël de 970 à 930 avant J.C., et y fit régner calme et prospérité. Il fait bâtir le premier temple de Jérusalem et fut connu pour sa sagesse relaté entre autre dans l’Ancien Testament. Une bouteille de Salomon mesure 77,4 cm de hauteur pour un diamètre 24 cm.  

Le Souverain contient 26,25 litres, soit 35 Bouteilles ou 210 flûtes de 12,5 cl. C’est une bouteille impressionnante aux mensurations hors normes : 102 cm de hauteur pour 30 cm diamètre. Elle est consommée lors d'événements exceptionnels. Ce fut la première bouteille conçue par la Maison Taittinger pour inaugurer l’un des plus grands paquebots du monde en 1988, le « Sovereign of the sea ». 

Le Prima d’une contenance de 27 litres, pourrait délivrer 216 flûtes avec son équivalent de 36 bouteilles! Le nom « prima » était autrefois un titre qui permettait à un groupe d’archevêque, l’accès à certains privilèges. La première bouteille fut réalisée en 1999. 

Le Melchisédech est parmi les plus rares des bouteilles de Champagne, 1m10 pour 52 kg soit 30 litres ou même 240 flûtes de 12,5cl ! Elle fut produite pour la première fois en 2002 par la Maison Drappier qui l’a baptisé ainsi en référence à l’énigmatique personnage biblique présenté dans la genèse comme le roi de Salem de justice et de paix et surtout Melchisédech était une « préfiguration du Christ ». Le Melchisédech est appelé « Midas » chez Armand de Brignac.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/flacon.png
Inscription à la newsletter
Besoin d'un conseil, d'une information ?
Par Téléphone 04 93 94 42 13 Du lundi au samedi de 8 H 30 à 12 H De 14 H à 18 H 30
04 93 94 42 13 E-mail
Sécurisation bancaire
Paiement sur un serveur 100% sécurisé
Choix du mode de livraison
Colissimo, TNT, en magasin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

OK ×