Servir le champagne

Vous pourrez découvrir ici quelques conseils sur le service du champagne et les manières d’optimiser sa dégustation.

Le bon moment

De toutes les boissons de fête, le champagne est de loin la plus belle référence, il accompagne de façon prestigieuse et raffinée les moments de vie que chacun partage. Plus que tout autre vin, le champagne marque les instants, mariages, anniversaires, baptêmes, naissances…

Précédemment, vous avez pu découvrir dans notre rubrique « Le guide des champagnes », des indications importantes sur l’orientation de votre choix. Le champagne demeure un produit d’exception, synonyme du raffinement et de l’élégance française, c’est pourquoi, le déguster devrait être un partage et un cérémonial animé par l’instant choisi.

Conservation et maturation

Commençons par l’essence même de la pérennité du vin, la conservation. Outre l’exemplarité du soin de vinification apportée par les maisons de champagne avec lesquelles nous travaillons. Il est important pour nous de vous assurer la parfaite tenue de nos vins, stockés dans des conditions optimales de conservation.
Vieilli dans les meilleures conditions par les maisons champenoises, le champagne est livré à un stade de parfaite maturité. Les vins sont donc prêts à boire immédiatement. Mais le champagne est aussi un grand vin de garde.
Les champagnes bruts sans années, pourront être buent dans les trois ans après l’achat. Toutefois, certains «  brut sans année » de grandes marques font preuve d’une remarquable aptitude à la garde.
Les cuvées de prestige et millésimés quant à eux pourront être dégusté après 10-15 ans ou plus. Effectuée dans des conditions optimales, la maturation apportera le plus souvent une complexité aromatique accrue, une légère diminution de l’effervescence traduit par une plus grande finesse du bullage.

Comment conserver le Champagne?

Une fois chez vous, quelques règles de conservation peuvent être appliquées:

Les bouteilles couchées: Le champagne doit être conservé à l’horizontale pour favoriser l’humidification du bouchon de liège. À défaut, le dessèchement du bouchon pourra entraîner une diminution de l’effervescence contenue dans la bouteille.

La température: elle doit être si possible basse et constante aux alentours de 10 °C.

Le taux d’humidité: Aux alentours de 80%, l’hygrométrie est importante pour ne pas favoriser le dessèchement des bouchons de liège.

La lumière: Malgré la couleur sombre des bouteilles, ne les protégeant que partiellement de la lumière, le champagne est particulièrement sensible aux ultraviolets, c’est pourquoi il est important de le conserver dans l’obscurité la plus totale. Rappelons qu’un champagne exposé aux UV peut développer un goût particulièrement désagréable, le « goût de lumière ». Ce goût s’apparente à un goût de chou-fleur ou de caoutchouc. Il peut être également provoqué par une exposition au néon. Pour vous prémunir de cela, il est recommandé de garder le plus tard possible les champagnes à l’abri dans leur carton d’origine.

Dans l’idéal, une cave enterrée reste probablement le meilleur choix, à défaut, une conservation à l’abri de la lumière des bruits et des vibrations permettra aux vins de s’épanouir lentement dans de bonnes conditions.

Comment rafraîchir le Champagne

Pour être dégusté à bonne température, le champagne doit être rafraîchi au préalable. Il est fortement recommandé de placé la bouteille de champagne au moins 4 heures couchée dans le bas du réfrigérateur avant la dégustation. Il est important de tenir compte du volume à rafraîchir, ainsi, un magnum ou un jéroboam demandera un peu plus de temps de rafraîchissement.

Autre bonne solution pour rafraîchir votre champagne, le seau ! Rempli pour moitié de glace et pour moitié d’eau, il sera aussi esthétique que pratique et permet une solution efficace et pérenne pour maintenir une bonne température de dégustation. Compter 25 minutes pour rafraîchir votre bouteille.

Attention: Le champagne doit être servi très frais « frappé » mais non glacé, il convient donc de sortir la bouteille du seau une fois la bonne température atteinte (de 8 à 10 °C).

La température de dégustation d’un champagne brut sans année d’apéritif est d’environ 8 °C.

Les champagnes de prestiges et les millésimés pourront quant à eux être dégustés entre 12 et 14°C.

L’instant Champagne

Autrefois les bouchons de champagne sautaient dans la clameur de la fête et de l’instant. Synonyme de succès sur l’élément, la détonation donnait l’ambiance…

De nos jours, il est d’usage d’ouvrir le champagne en silence. Non sans raison, les amateurs ont définitivement adoptée la manière douce. Principale raison, la déperdition du vin peut être importante lorsque la bouteille est ouverte de façon soudaine. On observera ainsi une perte non négligeable du précieux liquide si la bouteille a été anormalement remuée avant l’ouverture, ou si le vin n’était pas assez rafraîchi.

Il est fortement conseillé de manipuler la bouteille de champagne de façon modéré et sans précipitation.

Conseil pour l’ouverture d’une bouteille de champagne

Le champagne doit être parfaitement rafraîchit avant l’ouverture.

Techniquement, l’ouverture d’une bouteille de champagne ne demande que de la patience et de la retenue.

À l’aide d’un couteau sommelier ou de la languette prévue à cet effet, déchiré et extraire le haut de la coiffe aluminium de la bouteille.

Repérer et tirer la petite boucle d’acier présente au centre du muselet, puis tourner la dans le sens inverse des aiguilles d’une montre tout en maintenant fermement le pouce sur le sommet de la bouteille. Le bouchon ainsi libéré de sa cage d’acier peut être extrait.

Maintenir fermement la bouteille par le cul pour éviter un maximum de réchauffer le vin, la maintenir inclinée en exerçant une pression et une rotation constante sur le bouchon jusqu’à son extraction complète de la bouteille dans un silence religieux. Seul un léger « PFFfff… » Se fait entendre.

La bouteille est ouverte sans déperdition aucune, sentez le bouchon pour vous assurer qu’il ne présente pas de défauts particuliers.

Le choix d’une verrerie adaptée

Le langage commun nous ferait penser que la coupe de champagne est le calice idéal, car on parle le plus souvent de « coupe de champagne » ou de « champagne à la coupe » or, on devrait parler de « flûtes de champagne » qui elles, sont beaucoup plus adaptées. Les flûtes sont des verres fins, élancés, en forme de tulipe. Ceux-ci seront idéals pour révéler les arômes et observer l’effervescence.

Les « coupes » ne sont pas du tout adaptées à la dégustation. Dans ce type de verre, la mousse se dissipe très vite et l’effervescence n’a pas une hauteur assez importante pour s’y exprimer.

La flûte est aussi synonyme d’élégance et de raffinement.

Parallèlement, il n’est pas une hérésie de servir le champagne dans de jolis verres à vin blancs, bien au contraire.

Le service du champagne

Une seule règle simple pour accomplir ce rituel, servir lentement et régulièrement.

Il est conseillé de tenir la bouteille par le bas ce qui évitera de réchauffer le vin le temps du service.

L’abondance de la bulle est en partie dû à la présence ou non d’impuretés dans le verre. Si l’effervescence se révèle exubérante n’hésitez pas à servir en plusieurs fois.

Le champagne se réchauffe rapidement, c’est pourquoi il est conseillé de ne pas servir plus des deux tiers de la flûte ou 1 tiers du verre. Cela permet également de déguster le champagne d’une façon plus agréable en découvrant plus facilement ses arômes.

Pour la dégustation du champagne, voir notre article « La dégustation ».

Inscription à la newsletter
Besoin d'un conseil, d'une information ?
Par Téléphone 04 93 94 42 13 Du lundi au samedi de 8 H 30 à 12 H De 14 H à 18 H 30
04 93 94 42 13 E-mail
Sécurisation bancaire
Paiement sur un serveur 100% sécurisé
Choix du mode de livraison
Colissimo, TNT, en magasin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

OK ×