INTRODUCTIO

La nature du terroir a guidé la sélection des cépages les mieux adaptés.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/le-vignoble.png

LE VIGNOBLE

Situé en France à environ 150 kilomètres à l’est de Paris, le Vignoble Champenois est localisé pour l’essentiel sur 3 départements, l’Aisne, la Marne et l’Aube. On peut noté aussi quelques hectares dans les départements de la Haute-Marne et de la Seine et Marne. 

Il est le vignoble le plus septentrionale de France. Fragilisé par une importante rigueur climatique, c’est très justement en luttant pour sa survie que la vigne tire son avantage. 

Le climat, le sol, le sous-sol et le relief. Tout ceux-ci créent un ensemble spécifique, une myriade de micro-terroirs aux caractéristiques uniques dont le savoir-faire des vignerons champenois tire le meilleur parti.

LE TERROIR

« Le terroir vitivinicole est un concept qui se réfère à un espace sur lequel se développe un savoir collectif des interactions entre un milieu physique et biologique identifiable et les pratiques vitivinicoles appliquées, qui confèrent des caractéristiques distinctives aux produits originaires de cet espace. Le terroir inclut des caractéristiques spécifiques du sol, de la topographie, du climat, du paysage et de la biodiversité.» 

Ainsi, le terroir contribue à donner au vin une spécificité unique. 

(source : Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) )

LE CLIMAT

De par sa latitude septentrionale, la situation géographique du terroir champenois est régie d’une double influence climatique, océanique et continentale.

  • Le climat septentrional apporte le froid, il est rude pour la vigne. 
  • Le climat océanique lui, apporte de l’eau en quantité régulière avec peu de contrastes thermiques entre les saisons. 
  • Le climat continental quant à lui est responsable des gelées en hiver. Pourtant, il apporte un ensoleillement favorable l’été.



La première particularité du terroir champenois est d’être à la limite septentrionale de la culture de la vigne. 

En effet, la vigne exige des conditions climatiques appropriées. 

Dans l’hémisphère nord, il est difficile d’obtenir un raisin de qualité au nord du 50ème parallèle et au sud du 30ème. Reims est à 49°5 de latitude nord, Épernay 49° et affiche une température annuelle moyenne de 11°C et un taux d’ensoleillement d’à peine de 1650 heures en moyenne. A titre comparatif,  le Bordelais bénéficie de 2069 heures et la bourgogne de 1910 heures (en moyenne). 



La seconde originalité est d’être sous l’influence d’un double climat, en majorité océanique mais à tendance continentale. 

C’est une combinaison complexe et au sein du groupe de terroirs auxquels il appartient, le terroir champenois se distingue par une température plutôt élevée et des écarts thermiques annuels faibles. 

Sous influence continentale, la vigne reste exposée aux gelées destructrices. Au printemps, les gelées qui interviennent au moment du débourrement peuvent détruire les bourgeons. 

Les gelées d’hiver peuvent quand à elles détruire non seulement les bourgeons mais aussi les ceps.

LES 4 GRANDES RÉGIONS

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/sous-regions.jpg
http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/coteaux-champenois.JPG

UN SOL EXCEPTIONNEL

Le sol est un facteur déterminant pour la réalisation de vin de qualité, celui de la champagne est exceptionnel. 

Le sol fait de craie et de calcaire, représentent une grande partie du caractère de la géologie champenoise. Par-ailleurs, la présence de silice et de marne lui donne une consistance permettant de mieux le travailler. 

La craie en champagne est présente sous forme de glaise de Kimméridgien (bien connu pour le sol Chablisien). Sa composition, d’un grain grossier composée de granules de calcite issues de squelettes de micro-organismes marins est pourvue d’une forte porosité, elle élimine l’excès d’humidité, mais en retient assez pour abreuver la vigne. Ceux-ci assurent à la plante une alimentation en eau suffisante même lors des étés les plus secs. 

Les cailloux blancs reflètent les rayons du soleil sur le fruit en maturation et emmagasine suffisamment de chaleur pour continuer à rayonner même au soleil couchant. 

Le sous-sol quand lui est variable, la Côte des Blancs, la Côte de Sézanne et le vignoble de Vitry-le-François reposent sur la craie affleurant. La Montagne de Reims sur la craie enfouie en profondeur. La Vallée de la Marne et les petits massifs autour de Reims sont à tendance marneuse, argileuse ou sableuse. Enfin, la Côte des Bar est essentiellement constituée de marnes.

LE CÉPAGE

« Le génie du vin repose dans le cépage » 
Olivier de Serres - agronome français (1539-1619) 

Le Cépage est une variété de plant de vigne. 

Chaque cépage se distingue par sa feuille, ses baies, selon leurs variétés, les grappes sont pourvues de formes et de couleurs différentes.  

Individuellement un cépage donne également un parfum et un goût différent au vin,  ceux-ci est appelé « l'expression variétale » du cépage. 

L'étude des cépages est appelée l'ampélographie, étymologiquement construit des mots grecs : ampélos « vigne » et graphie « écrire ».

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/olivier-de-serres.jpg

LES CÉPAGES EN CHAMPAGNE

Le terroir ayant guidé la sélection des cépages les mieux adaptés. 

On connaît bien entendu les trois cépages stars de la champagne que sont le Pinot Noir, le Pinot Meunier et enfin le Chardonnay, mais on omet souvent que d’autres sont présents mais ne représentent qu’une infime partie du vignoble. 

Dans les chiffres, Les 33 000 hectares du vignoble comptent 278 000 parcelles dont la superficie moyenne est de 18 ares. 17 villages bénéficient historiquement de la dénomination «grand cru» et 42 villages de la dénomination « premier cru ». Ce vignoble est donc planté pour 38% en cépage Pinot Noir, 32% en Pinot Meunier et enfin 30% en cépage Chardonnay, reste 0,3% de la culture vinicole pour les cépages arabanes, petit meslier, pinot blanc et pinot gris eux aussi autorisés pour l’appellation Champagne.

LE PINOT NOIR

Cépage Noir aussi appelé Plant Doré en Champagne.

La production mondiale de Pinot Noir se chiffre à quelque 60 000 hectares, on le cultive en France et particulièrement dans les vignobles septentrionaux (Bourgogne, Alsace, Champagne et Val de Loire), mais aussi en Allemagne, aux USA (Oregon) et quelques autres pays. 

Mondialement reconnu pour la finesse des vins qu’il produit, le Pinot Noir est à l’origine des grands vins rouges de Bourgogne .Le Champagne lui doit une bonne part de ses caractéristiques. Cépage septentrional, Le Pinot Noir est capricieux, fragile, et produit peu. Faisant parti lui aussi des cépages précoces, il est particulièrement sensible aux maladies et aux gelées de printemps. Pour le prémunir, on le plante le plus souvent en coteaux évitant les plaines et les bas de pente. Ainsi, Les expositions sèches et bien exposées au soleil lui assureront une maturation de grande qualité. Le Pinot Noir s’exprime magnifiquement sur les terrains argilo-calcaires à forte proportion de calcaire où il montre ici tout son potentiel. Il semble que les sols argileux donnent plus de profondeur aux vins issus du Pinot Noir. 

En Champagne, le Pinot Noir compose la majorité des assemblages. Lors des vendanges on le cueille soigneusement et rapidement afin que son jus incolore ne soit pas taché par un contact prolongé avec la pellicule. En dégustation, le Pinot Noir marquera toujours sa présence par des arômes fruités. 

D’un point de vue plus global, l’arôme variétal typique reste la cerise et ses variations, cerise rouge, noire, griotte et même kirsch. Au vieillissement (arômes tertiaires), on trouve plus souvent des notes de pruneau, de gibier, de cuir et de sous-bois.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/cepage-pinot-noir.jpg
http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/cepage-chardonnay.jpg

LE CHARDONNAY

Cépage Blanc appelé aussi l’Épinette dans la Marne et l’Arboisier dans l’Aube 

Le chardonnay est un grand cépage apprécié dans le monde entier ,celui-ci est né dans la région bourguignonne. 

Longtemps tenu pour la forme blanche du Pinot Noir, il résulte en fait d’un croisement entre le Pinot Noir et le Gouais blanc. 

Avec plus de 130 000 hectares plantés dans presque tous les vignobles de la planète,le chardonnay est un acteur quasi incontournable de la viticulture. 

Avec un bourgeonnement précoce, ce cépage est très fragile aux gelées printanières, c’est pourquoi il n’est pas rare de remarquer chaufferettes(¹) ou rampe d’aspersion(²) au milieu des rangs de vignes. 

(¹)Ces installations dégagent de la chaleur au niveau des pieds de vigne et les protègent des gelées.
(²)De l'eau est pulvérisée sur la vigne. Des cocons de glace se forment autour des jeunes feuilles et des bourgeons, les protégeant ainsi du froid. Au printemps, si les conditions climatiques sont défavorables lors de la floraison, les fleurs avortent sans donner de graines : c'est la coulure de la vigne. 

Cependant , le Chardonnay d’adapte à de nombreux climats , terroirs et a un faible pour les régions fraîches, qui lui donnent un équilibre très recherché entre vivacité, onctuosité et force aromatique.  Le Chardonnay possède un potentiel qualitatif très élevé et permet d’élaborer des vins blancs secs, des vins effervescents, et même des vins liquoreux.  On lui doit entre autres , le célèbre Montrachet considéré comme le plus réputé des vins blancs secs .Comme tout autre cépage, les arômes du Chardonnay sont eux aussi variables selon leurs zones de production. En Champagne, les Blanc de Blancs de Chardonnay sont les plus fins et les plus frais, et révèle des saveurs de pain grillé, de beurre, de brioche, de noisette et un fond de fruit blanc et d’agrumes citronnés.

LE PINOT MEUNIER

Cépage Noir

Il doit son nom à ce petit duvet blanc (cotonneux) présent sur le feuillage et ressemblant à la farine du meunier.
Il produit de minuscules grappes compactes, à très petits grains. Il a la peau épaisse et noire mais comme le Pinot Noir, sa chair incolore. Le Pinot Meunier convient plus particulièrement aux terroirs plus argileux, comme ceux de la Vallée de la Marne. 

A la différence de ces deux autres co-cépages (Pinot noir et Chardonnay), le Pinot Meunier lui, résiste aux gelées. C’est un cépage plus tardif et débourre plus tard. On le plante donc là où le vignoble est le plus menacé des gelées printanières, c’est-à-dire dans la partie la plus occidentale de la vallée de la Marne. Comparé au Pinot Noir, le Pinot Meunier a un rendement à l’hectare supérieur. 

Représentant tout de même un bon tiers de la production en Champagne, on parle assez peu de ce cépage souvent dénigré sous l’argument qu’il évolue trop vite ou qu’il manque d’acidité . Pourtant, quelques producteurs, et non des moindres, s’intéressent de plus en plus à la réalisation de cuvées « pur meunier » revendiquant même clairement ce cépage. Ainsi, chez la Maison Krug le Pinot Meunier intègre de nombreuses cuvées, y compris ses millésimées, on parlerai même d’une futur cuvée 100% pinot meunier. 

Pour finir,  le Pinot Meunier donne donc, des vins souples et fruités qui évoluent un peu plus rapidement dans le temps mais apportent à l’assemblage une rondeur importante.

http://miweb.oceanis.fr/medias/site-2/cepage-pinot-meunier-rouge.jpg
Inscription à la newsletter
Besoin d'un conseil, d'une information ?
Par Téléphone 04 93 94 42 13 Du lundi au samedi de 8 H 30 à 12 H De 14 H à 18 H 30
04 93 94 42 13 E-mail
Sécurisation bancaire
Paiement sur un serveur 100% sécurisé
Choix du mode de livraison
Colissimo, TNT, en magasin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

OK ×